Congrès au quotidien

Prenez connaissance des faits saillants des deux jours du congrès 2012. Photos, résumés, présentations, vidéos. 

Consultez la revue de presse

Lisez les faits saillants

Sommaire

 


Gyslaine Desrosiers, présidente sortante de l'OIIQ – Allocution du Congrès 2012



 

Assemblée générale annuelle de l'OIIQ - Faits saillants

AGAAprès avoir constaté le quorum (923 délégués inscrits présents pour 959 élus), Gyslaine Desrosiers a commencé par demander aux délégués d'appuyer une proposition du Conseil d'administration de l'OIIQ qui demande d'interpeller le nouveau ministre pour qu'il assure la progression du dossier du rehaussement à la norme d'entrée dans la profession infirmière. La proposition fut adoptée à l'immense majorité.



Rapport annuel

La présidente de l'OIIQ a ensuite souligné les réalisations de l'Ordre :

Gyslaine Desrosiers
Gyslaine Desrosiers

 

  • Arrivée des infirmières cliniciennes spécialisées en prévention et contrôle des infections
  • Mise en ligne d'un répertoire d'ordonnances collectives
  • Entente concernant les infirmières premières assistantes en chirurgie (IPAC)
  • Nouvelles publications et guides de pratiques cliniques
  • Participation à une Commission d'étude de l'AIIC et à deux commissions parlementaires
  • Soutien à la déclaration de Genève lors du 5e congrès du SIDIIEF

Mme Desrosiers a également rappelé que :

  • Le nombre de membres qui suit de la formation continue augmente (87 % en 2011 contre 70 % en 2010)
  • L'OIIQ travaille au déploiement dans les meilleurs délais de sa plateforme Mistral
  • Les nouvelles venues dans la profession comblent les départs à la retraite
  • L'on compte 153 IPS
  • Tous les ordres régionaux disposent désormais de cyberjournaux
  • La FRESIQ deviendra la Fondation de l'OIIQ
  • L'OIIQ déménagera en juillet 2014
  • Perspective infirmière disposera en janvier d'une nouvelle grille graphique et passera de 5 à 6 numéros
  • Le Journal deviendra électronique en 2013

Comité jeunesse

Julie St-Onge
Julie Saint-Onge

Julie Saint-Onge a :

  • Souligné les réalisations du Comité jeunesse, qui fête ses 15 ans, et notamment le succès de la tournée des cégeps, qui est prolongée
  • Mentionné la publication d'un avis sur la relève infirmière
  • Présenté celle qui lui succède à la tête du Comité : Charlène Joyal



États financiers

Pierre Boulianne, trésorier, a souligné que les états financiers avaient été approuvés sans réserve par la firme comptable.

Lucie Tremblay, nouvelle présidente

Lucie Tremblay
Lucie Tremblay

L'AGA s'est achevée par la présentation des nouveaux membres du Conseil d'administration (mandat 2012-2014), du Comité exécutif (mandat 2012-2013) et de la nouvelle présidente de l'OIIQ : Lucie Tremblay, directrice des soins infirmiers et des services cliniques du Centre gériatrique Maimonides et directrice par intérim des soins infirmiers et services spécialisés au CHSLD juif de Montréal. Elle succède à Gyslaine Desrosiers a qui un vibrant hommage a été rendu et qui l'accompagnera en tant que présidente sortante jusqu'au 31 décembre.



 

> Lucie Tremblay élue à la présidence de l'Ordre des infirmières et infirmiers du Québec
> Comment a-t-elle été élue?


Allocution du docteur Réjean Hébert, ministre de la Santé et des Services sociaux

C'est devant une salle comble que le docteur Réjean Hébert, ministre de la Santé et des Services sociaux, a livré son premier discours devant les infirmiers et infirmières présentes.

Il a livré un vibrant plaidoyer en faveur des soins infirmiers et annoncé la création d'un groupe de travail qui évaluera l'Impact du DEC-BAC. Il sera constitué des différents partenaires (ministères, AQESSS, syndicats, etc.) et livrera un rapport intérimaire en janvier et un rapport final en juin.

 

> Lisez le communiqué « Formation de la relève infirmière - L'OIIQ invite le ministre de la santé à garder le cap sur le rehaussement de la norme d'entrée à la profession »


L'Insigne du mérite 2012 à Louise Dumas

Louise Dumas
Louise Dumas

C'est Louise Dumas, professeure honoraire et associée du Département des sciences infirmières de l'Université du Québec en Outaouais et chercheuse invitée au Département pour la santé des femmes et des enfants du Karolinska Institutet de Stockholm, qui a reçu l'Insigne du mérite 2012.


Tout au long de sa riche carrière, Louise Dumas a notamment :

  • Participé de manière active à l'élaboration de différents programmes universitaires
  • Participé à la planification et à l'ouverture de l'Hôpital de Gatineau
  • Été chargée de cours en périnatalité et en éducation à la santé à l'UQO
  • Mené plusieurs projets de recherche portant sur les soins infirmiers périnataux, l'intervention éducative auprès de clientèles adultes et l'évaluation des programmes

Son parcours professionnel d'exception est jalonné de nombreux prix et honneurs auxquels vient s'ajouter l'Insigne du mérite de l'OIIQ.

> Tout savoir de Louise Dumas


Le Prix Marie-France Thibaudeau à une équipe de Québec

Julie Francoeur, Louise Bujold et Carole Mercier
Julie Francœur, Louise Bujold et Carole Mercier, secrétaire générale de l'OIIQ

Le prix Marie-France Thibaudeau 2012 a été décerné à une équipe de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ) pour le projet « Auto-soins dans le contexte de l'insuffisance cardiaque : de la mesure à l'intervention ».

L'équipe de recherche gagnante est composée de Julie Francœur, infirmière praticienne spécialisée en cardiologie à l'IUCPQ, de Louise Bujold qui représente Maria Cecilia Gallani (absente) chercheure au Centre de recherche de l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec (CRIUCPQ) et professeure agrégée à la Faculté des sciences infirmières de l'Université Laval, et de leurs collaborateurs.


Visitez le site de la Fondation de l'OIIQ
Tout savoir sur le prix Marie-France Thibaudeau
Lisez le communiqué de presse

 


Par ici, les réformes au Québec par Nicole F. Bernier

Nicole Bernier
Nicole Bernier

Nicole F. Bernier, directrice de recherche à l'Institut de recherche en politiques publiques (IRPP), a choisi de nous parler du Québec à l'heure des choix. Pour sa population vieillissante, comment assurer des réformes.

Vieillissement de la population et impact sur les dépenses de santé

De 1921 à 2011, l'Espérance de vie à la naissance au Québec ne cesse de croître (81,6 années, hommes et femmes réunis) tout comme le pourcentage de la population âgée de 65 ans et plus, les dépenses de santé par habitant et les dépenses de santé globales.

Besoins émergents

Pour chaque domaine touché (soins à domicile, ressources humaines, soins en établissement, financement des soins de longue durée), Mme Bernier a listé leur impact et fait des recommandations qu'on peut résumer en des besoins accrus en soins et services grâce :

  • Au développement de soins formels (travailleurs et professionnels)
  • À davantage de soutien aux proches aidants
  • À l'augmentation de la capacité d'accueil et qualité des soins en établissement
  • À de nouveaux financements

Elle a rappelé que cette réalité à des effets sur toute la société et pas seulement sur les aînés et le réseau de la santé. Cette nouvelle donne pourrait se traduire par un rôle encore plus actif pour l'infirmière pour :

  • Assurer la continuité des soins centrés sur le patient dans la communauté
  • Assurer un rôle de coordination en gestion des maladies chroniques
  • Contribuer à désengorger la première ligne de soins
  • Agir comme ressource primordiale auprès des proches-aidants

Orientation : des politiques à l'heure des choix

Deux types de leadership s'offrent à nous. Celui du gouvernement fédéral ou celui du gouvernement du Québec?

Deux options :

  1. Continuer à offrir des services de base aux personnes sans autres ressources (accès de dernier recours)
  2. Créer un droit d'accès à des soins de longue durée tels que requis par la condition des personnes (accès universel)

Une étude de l'IRPP recommande un droit d'accès universel.

En résumé

Quatre plans intégrés d'action gouvernementale sont requis :

  1. Les soins à domicile de longue durée
  2. L'aide informelle (les proches aidants)
  3. Les ressources humaines
  4. Les soins en établissement

Conclusion

  • Le vieillissement et les soins ne concernent pas que les aînés et les dépenses de santé
  • Les soins de longue durée :
    • Interpellent plusieurs secteurs de la société
    • Relèvent du MSSS... en partie
  • La gouvernance n'est pas seulement une logique interne au RSSS.
  • Les soins de longue durée méritent d'être une priorité gouvernementale.

> Consultez la présentation (PDF)
> Les soins à domicile, N. Chappell, Conseil canadien de la santé, 2005
> Visitez le site de l'Institut de recherche en politiques publiques

 


L'accès aux soins de santé : donner rendez-vous aux solutions infirmières!

France Laframboise
France Laframboise

France Laframboise, experte-conseil en performance clinique et en gestion intégrée des conditions chroniques, a commencé par rappeler que sa conférence visait à porter à l'attention de l'auditoire quelques constats, réflexions et stratégies infirmières à succès, mais aussi certains indicateurs qui montrent les secteurs où l'on peut s'améliorer?


Constats, réflexions et stratégies infirmières à succès

Les grands consommateurs

Il existe des domaines dans lesquels le système peut nous donner l'occasion de nous améliorer :

  • Nombre de visites à l'urgence, suivie d'un retour dans un délai de 7 jours
  • Petit nombre de patients (les grands consommateurs) qui mobilise un très grand nombre de ressources
  • Abus des civières dans la gestion des personnes âgées au Québec.

Elle a ensuite rappelé les principales raisons de consultation en urgence :

  • Maladies et troubles de l'appareil circulatoires, digestifs ou respiratoires
  • Troubles mentaux et troubles du comportement liés ou non à l'utilisation de susbtances psycho-actives

Quelques succès infirmiers

Mme Laframboise a ensuite énuméré quelques succès infirmiers (GMF, Soutien d'intensité variable, Soutien à domicile, IPSPL) avant de livrer un commentaire sur les grands consommateurs de soins qui, selon elle, ont une valeur ajoutée inestimable pour aller au-delà des soins épisodiques et urgents.

Ils lancent le défi collectif de se doter d'un système intégré capable de prendre ses responsabilités de santé populationnelle en donnant des soins d'une plus grande valeur au sein des collectivités… des soins qui donnent la santé!

Les Community Matrons du National Health Service (NHS)

Il s'agit d'une initiative inspirante de rôle clinique et de coordination des infirmières de proximité (Community Matrons) au Royaume-Uni. Leur objectif? Libérer les talents des infirmières. Comment?

  • Amélioration de la qualité de vie (ou fin de vie) et l'état de santé d'un groupe de grands consommateurs de soins et services
  • Utilisation pertinente des ressources du CH ou du CSSS et de ses partenaires
  • Autonomie de la personne/famille
  • Développement d'une première ligne performante (GMF, CLSC, cliniques externes, cabinets privés, etc.)

Que se passe-t-il quand on regarde les résultats locaux dans la gestion des grands consommateurs? Au Québec, les résultats sont plus que concluants, comme au CSSS de Chicoutimi ou à celui des trois sommets par exemple. Le bilan est positif au niveau quantitatif et qualitatif. Le bilan du NHS est lui aussi encourageant

Faire des choix ensemble

Il a conclu en nous rappelant qu'il fallait faire des choix ensemble pour :

  • Reconnaître et faire le choix de développer notre contribution unique auprès des personnes souffrant de conditions chroniques complexes
  • Être incontournables en évaluation de la condition physique et mentale d'une personne symptomatique dans la communauté
  • Apprendre à mieux gérer la douleur et la conciliation médicamenteuse dans la communauté
  • Exploiter davantage l'intelligence informationnelle
  • Redéfinir nos alliances (ex. : familles, médecins de famille,  pharmaciens, etc.)

Consultez la présentation (PDF)

Sommaire

 


Montréal/Laval reçoit le Grand prix Innovation clinique Banque Nationale 2012

Un centre qui mise sur la prévention pour la clientèle qui n'a pas accès à un médecin de famille

Logo Innovation Clinique Banque NationaleCe sont Jean Rodrique, sous-ministre adjoint au MSSS, et Yann Jodoin, vice-président, Produits particuliers, de la Banque Nationale, qui ont remis le Grand prix Innovation clinique Banque Nationale 2012 à la région de Montréal/Laval pour son projet de centre qui mise sur la prévention pour la clientèle qui n'a pas accès à un médecin de famille.

Les infirmières Madeleine Breton, Anne-Marie Denault et Belinda Hall ont mis sur pied, au CSSS du Sud-Ouest–Verdun, un centre de prévention clinique, qui mise sur l'expertise infirmière et favorise l'accès à des services préventifs aux adultes âgés de 18 à 60 ans, inscrits au Guichet d'accès pour la clientèle sans médecin de famille, n'ayant pas de diagnostic médical ou de symptômes récurrents nécessitant un suivi médical régulier.

Ainsi, le patient reçoit par la poste un questionnaire d'évaluation de la santé et les documents requis pour passer, au besoin, différents tests. Il rencontre ensuite l'infirmière clinicienne pour un bilan de santé préventif, incluant un examen physique, une évaluation et un « counseling » en lien avec les habitudes de vie, une mise à jour de la vaccination et un dépistage de certains facteurs de risques ou de certaines maladies. Au besoin, l'infirmière le dirige vers des ressources externes ou vers l'infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne. Cette dernière procède à une évaluation approfondie, puis elle émet des impressions diagnostiques lorsqu'il s'agit de conditions bénignes. Au besoin, elle dirige le patient vers le médecin répondant du centre de prévention clinique.

Plus de 250 personnes ont déjà bénéficié des services de ce centre. Dans le cadre d'un sondage, 89 % des répondants ont indiqué qu'ils le recommanderaient à leur entourage.

Prix Innovation Clinique Banque Nationale
Gyslaine Desrosiers, présidente sortante de l'OIIQ; Jean Rodrigue, sous-ministre adjoint au MSSS; l'équipe de Montréal/Laval, récipiendaire du prix; et Yann Jodoin, vice-président, Produits particuliers, de la Banque Nationale


Lisez le communiqué de presse
Tout savoir sur le Concours Innovation clinique Banque Nationale


Forum de discussion sur les solutions infirmières

Michel Venne, directeur général et fondateur de l'Institut du Nouveau Monde, a demandé aux panélistes (13 infirmières, 2 médecins et 1 patiente) de donner LEURS solutions pour améliorer les soins de santé et l'accès à ces derniers.

Forum de discussion
Panélistes du forum de discussion sur les solutions infirmières accompagnés de l'animateur Michel Venne.

Voici ce qu'ils ont répondu :

  • Dégager les infirmières du travail administratif et rehausser les compétences
  • Mettre plus d'infirmières en première ligne
  • Éviter les urgences, renforcer la première ligne, autoriser la prescription des examens ou d'un traitement aux infirmières
  • Mettre plus d'IPS aux urgences et augmenter la communication avec les partenaires
  • Poursuivre l'accompagnement et accentuer la disponibilité de l'infirmière (Mme Demers (patiente) se réjouissait du lien que son infirmière avait crée entre elle et le médecin)
  • Développer et faciliter la prise en charge des maladies chroniques dans la communauté (ex. : GMF) et favoriser le dépistage et la prévention
  • Travailler sur deux axes : accessibilité et continuité

    Ambiance lors du Forum

  • Permettre aux infirmières d'occuper pleinement leur champ de pratique
  • Faire que l'infirmière soit la porte d'entrée des soins de santé
  • Développer le mentorat et la collaboration intergénérationnelle
  • Autoriser les infirmières à initier les traitements et à prescrire des examens avant le médecin pour l'aider et anticiper
  • Donner un meilleur encadrement et une meilleure formation (avec réévaluation régulière et accréditation)
  • Donner plus d'autonomie aux infirmières en dehors de l'établissement
  • Mieux outiller les infirmières pour qu'elles soient capables d'intervenir dans le domaine de la santé mentale
  • Développer les IPS en santé mentale
  • Octroyer de droit de prescrire certaines mesures thérapeutiques ou traitements
  • Promouvoir davantage la santé en amont

M. Venne a ensuite demandé aux panélistes de quels outils ils pensaient avoir besoin pour mettre en place ces solutions.

De quels leviers supplémentaires les infirmières ont-elles besoin?

  • Partager la promotion de la santé avec d'autres partenaires
  • Augmenter le mentorat pour occuper pleinement son champ de pratique
  • Créer des corridors de service avec les IPSPL qui les formeraient et les aideraient
  • Uniformiser les pratiques
  • Avoir plus d'IPS
  • Diffuser davantage les bonnes pratiques
  • Aider au dépistage de problèmes en santé mentale en milieu scolaire
  • Envahir l'espace décisionnel pour aller au-delà de l'espace quotidien de l'exercice de la profession
  • Reconnaître l'évaluation clinique infirmière
  • Simplifier l'adoption des ordonnances collectives au niveau provincial
  • Autoriser les prescriptions de médicaments et le traitement des problèmes de santé courant (déjà possible dans le Grand Nord)

Quels pourraient être les écueils à ces idées?

  • La formation
  • Le financement (des IPS par exemple)

On l'aura compris les panélistes, mais aussi l'auditoire appelé à voter à l'aide de cartons de couleur, auront été unanimes pour réclamer plus de pouvoirs, d'autonomie et permettre aux infirmières d'occuper pleinement leur champ de compétences.


« Multiplie tes choix, additionne DEC ET BAC » : nouvelle campagne


DEC-BACL'OIIQ a profité de la Journée Espace étudiant pour dévoiler sa toute nouvelle campagne « Multiplie tes choix, additionne DEC ET BAC ».

C'est Charlène Joyal, toute nouvelle présidente du Comité jeunesse, qui a présenté cette nouvelle campagne qui vise à inspirer la relève infirmière quant aux différents choix de carrières qui s'offrent à elle après l'obtention d'un baccalauréat en deux ans.

Nouvelle plateforme interactive

La campagne repose essentiellement sur un site Web entièrement renouvelé et interactif qui permet de vivre une expérience unique dévoilant différents scénarios de carrières en fonction de sa personnalité et de ses goûts.

Huit profils différents : Connaissez-vous le vôtre?

Huit univers différents, de la santé mentale à l'oncologie, ont été dépeints pour bien communiquer la diversité des possibilités qui s'ouvrent aux étudiants en sciences infirmières ayant obtenu leur baccalauréat.

Tournée des cégeps

Cette campagne se déclinera également sous la forme de feuillets, de sacs réutilisables et d'affiches dans les cégeps. Le Comité jeunesse de l'Ordre renouera encore cette année avec sa tournée de promotion des 45 cégeps de la province pour rencontrer la majorité des étudiants de troisième année du DEC en soins infirmiers.

À vous de jouer

Visionner les vidéos pour :

  • Obtenir plus d'information
  • Gagner un MacBook Pro d'une valeur de 1200 $

> Visitez le site « Multiplie tes choix, additionne DEC ET BAC »

 



Le virage patient partenaire : un dialogue pour faire équipe par Sylvie Lafrenière et Vincent Dumez

 

Sylvie Lafrenière et Vincent Dumez
Sylvie Lafrenière et Vincent Dumez

Sylvie Lafrenière, conseillère en soins infirmiers spécialisés à la Direction des soins infirmiers du CHUM, et Vincent Dumez, Directeur du Bureau facultaire de l'expertise patient partenaire de la Faculté de médecine de l'Université de Montréal, et délégué expérience patient au CHUM, ont commencé leurs échanges en répondant à cette question :

Pourquoi est-ce plus que jamais le moment de mettre en avant le concept de patient partenaire?


  1. Croissance des maladies chroniques (1 Canadien sur 2)
  2. Non-respect des ordonnances médicales qui augmente (50 à 80 %)
  3. Démocratisation de l'information avec Internet (80 % des patients recherchent de l'information en ligne)

Évolution des concepts patient-partenaire et patient-infirmière

Vincent Dumez a ensuite rappelé l'historique du partenariat de soins pour finir par s'interroger. Est-ce la fin du paternalisme en santé? Ce fut ensuite au tour de Sylvie Lafrenière de dévoiler sa perception de l'évolution du partenariat patient-infirmière.

Trois modèles d'infirmières

  • Experte qui fait et décide pour la personne
  • Experte-conseil qui agit avec la personne en fonction des besoins décelés
  • Accompagnatrice qui est avec la personne dans son expérience de santé en suivant son rythme et le cheminement qui lui sont propres

Orientations professionnelles

Elles évoluent au rythme des publications :

  • But de la pratique infirmière (OIIQ, 1996)
  • Premier énoncé descriptif de notre profession : le partenariat infirmière-client (OIIQ, 1996)
  • L'exercice infirmier à Info santé (OIIQ, 1999)
  • L'exercice infirmier en soins de longue durée (OIIQ, 2000)

Contribution des infirmières chercheuses

Elle évolue pour passer de la participation, à la collaboration au partenariat.

En résumé, la théorie converge d'un abandon du lien hiérarchique pour aller vers un partenariat avec la reconnaissance de la compétence du patient, de sa famille, et son autodétermination.

L'infirmière est le partenaire privilégié du patient, mais aussi de la famille. Elle assume le processus d'apprentissage et d'éducation.

Le défi est l'hétérogénéité des pratiques

D'où vient-elle?

  • Il existe plusieurs concepts de patients partenaires.
  • Les infirmières ne sont :
    • pas habituées à des relations d'égal à égal.
    • pas à l'aise avec cette volonté de partenariat, et le patient non plus

Il faut donc développer des compétences et apprendre à apprendre des patients. Il existe aussi des craintes de la part des patients ou des infirmières, un défi organisationnel.

Le plus grand défi est de moduler et de synchroniser

Des contextes de soins en évolution

Il existe de nombreuses initiatives généralement individuelles sans beaucoup de moyens, ni soutien. Il reste donc beaucoup à faire, mais c'est possible avec beaucoup de volonté et plus de moyens.

Faire équipe n'est pas une option, c'est un impératif. Il faut des convictions pour passer à l'action.

Conclusion

Principal défi est de sortir du paternalisme qui est encore au cœur de l'enseignement, mais tout est là pour réaliser ce changement structurel en profondeur. Le leadership viendra des infirmières et des infirmiers. À partir de son expérience et pour conclure, Vincent Dumez a insisté sur l'importance du duo patient-infirmière dans la dynamique de soins : coordination, éducation et accompagnement.

Le virage patient partenaire : un dialogue pour faire équipe (PDF)


Gagnantes de l'affiche « Coup de cœur »

C'est l'affiche de l'Institut universitaire en santé mentale de Québec représenté par Lyne Pouliot et Nathalie Giguère, inf., clinicienne, qui a remporté le prix de l'affiche « Coup de cœur ».

Il s'agit de l'affiche numéro 2 intitulée Le journal de l'humeur, outil de prévention et de gestion pour les personnes souffrant d'un trouble bipolaire.

Bravo à elles!

Affiche coup de coeur